Vous êtes ici : Accueil > Actualités > COMMENT CHOISIR SON AVOCAT

COMMENT CHOISIR SON AVOCAT

Le 21 mai 2017

Que vous soyez un particulier avec un problème de garde d’enfant, de loyer impayé, de divorce, etc…ou une entreprise qui ne parvient pas à se faire payer ses factures ou qui souhaite tout simplement réécrire ou adapter ses documents contractuels ( CGV/bon de commande, etc…), vous pourrez avoir besoin d’un Avocat ! 

Mais comment le choisir ?

L’Avocat est là pour vous conseiller et vous assister ! mais comment le choisir ?

1.      Choisir un généraliste ou un spécialiste?

Chaque Avocat décide de ses domaines de compétences et certains peuvent choisir de se spécialiser dans un ou plusieurs domaines ou bien de rester généralise.

S’adresser à un généraliste ou à un spécialiste, n’est pas, sauf contentieux très particulier, une nécessité ;  le tout est de s’assurer que l’Avocat que vous choisirez a des connaissances suffisantes dans le domaine de votre difficulté !

2.     Eviter de laisser le choix au hasard.

 Si vous souhaitez un conseil (rédaction de contrat, consultation juridique…) ou si la procédure doit se dérouler près de votre lieu de résidence, vous pouvez choisir un avocat près de chez vous car c’est plus pratique ; le tout sera de s’assurer que ce choix correspond à la fois à vos attentes et à votre dossier.

 Si le dossier doit se dérouler loin de chez vous l’avocat pourra vous défendre mais dans certains types de contentieux il aura besoin de faire appel à un confrère sur place pour la validité de la procédure. Cette intervention peut entraîner des frais supplémentaires.

3.     L’importance du premier contact.

 Ce premier contact qu’il soit par téléphone ou mail, est important car il vous donnera une première impression…..mais il faudra impérativement rencontrer votre futur avocat.

 En effet, vous allez devoir vous sentir en confiance, écouté et compris…de même, il va falloir que vous sentiez que votre Avocat est en capacité de vous dire sincèrement les choses, même les plus difficiles !

Bien évidemment, si le contact n’est pas bon, ou si vous trouvez la communication difficile, n’hésitez pas à changer. Il arrive parfois que l’Avocat le propose spontanément car lui aussi aura perçu que la relation n’est pas celle qu’il faut pour une bonne gestion du dossier…

4.    La question des honoraires.

 Ce sujet ne doit pas être tabou !!

Le premier rendez-vous doit être le moment de parler des honoraires !

 L’avocat doit vous proposer un montant et des modalités de facturation ( forfait/taux horaires/règlement par provisions/échéancier/etc… ) lesquels seront d’ailleurs obligatoirement repris dans une convention d’honoraires qu’il rédigera et que vous signerez tous les deux.

 NB : depuis la loi dite MACRON, celle-ci est obligatoire en toute matière !

Il est important de bien avoir présent à l’esprit qu’à l’issue du premier rendez-vous vous aurez donc à régler soit une provision, soit le coût de la consultation si vous souhaitez réfléchir avant de lui confier votre dossier.

 NB : Deux systèmes de rémunération existent : la facturation au forfait ou la facturation le forfait. Pour les autres affaires, ils facturent un tarif horaire, très variable selon leur âge, leur expérience, la difficulté de l’affaire et la situation du client

 Il arrive également en fonction des dossiers qu’un honoraire de résultat ( un  pourcentage des sommes obtenues ) soit appliqué.

 Quelle que soit l’hypothèse il est très important de parler d’honoraires ! ce sujet ne doit pas être négligé car il est particulièrement important et peut modifier la relation construite !

 Sachez que les Avocats sont toujours ouverts au dialogue et peuvent être compréhensifs si cela s’avère nécessaire ! le tout est de parler !

5.     Les aides financières.

 Suivant votre situation vous pouvez éventuellement être couvert par une assurance de protection juridique indépendante ou intégrée dans un contrat d’assurance (habitation, auto, carte de crédit, complémentaire santé…). Dans ce cas, une partie des honoraires de l’avocat sera réglée par l’assureur dans la limite d’un plafond, le reste étant alors à votre charge.

Selon vos ressources, vous pouvez également bénéficier de l’aide juridictionnelle qui pourra être partielle ou totale. Pour en bénéficier, vos revenus doivent être inférieurs à certains seuils.

Attention ! tous les Avocats n’acceptent pas l’aide juridictionnelle donc si vous voulez e choisir il faudra préalablement obtenir son accord sur cette question !

A défaut, vous pourrez demander qu’on vous désigne un Avocat.

6.    Que faire en cas de litige avec votre Avocat ?

Il arrive que des litiges sur les honoraires ou la qualité du travail effectué naissent entre vous et votre Avocat.

Si cela arrive et si vous ne parvenez pas à résoudre à l’amiable le litige adressez-vous au bâtonnier !

Là encore, tant que le dialogue est possible l’Avocat le privilégiera !

Retrouvez-nous sur
Plan d'accès

42 rue Pastorelli - 06000 NICE

Voir le plan d'accès